Sousse

Surnommée « la perle du sahel », Fondée par les phéniciens au 9ème siècle av. J-C, Sousse est une ville portuaire de l’est de la Tunisie, est aussi la troisième ville récente après Tunis et Sfax. Situé à 143 KLM au sud de la capitale est ouverte sur le golf de la ville d’Hammamet (mer Méditerranée). Elle est considérée comme la capitale du sahel tunisien. C’est une ville méditerranéenne, et est l’un des principaux pôles touristiques de la région. De nos jours, elle doit sa réputation de capitale incontestée à plusieurs avantages : grâce à ses longues plages ensoleillées, son beau port de plaisance et surtout elle le doit à son ancienne ville arabe entourée de remparts. Elle est aussi connue grâce ces olives, à son industrie du textile, et au tourisme. Au charme typique, ses plages étendues de sable fin doré jusqu’à l’atteinte du célèbre port d’El Kantaoui, font de la ville un centre bien affable à la beauté typique. Pour bien profiter des journées et des moments on peu faire du sport, où se présentent des activités maritimes, des hôtels dans les quelles on trouve des terrains de tennis aussi des activités pour grands ainsi que petits durant la journée ainsi que soirée…

sousse

La ville de Sousse est le chef-lieu du gouvernorat portant le même nom, et sa municipalité est divisée en quatre arrondissements municipaux, on trouve Sousse Médina et Sousse Riadh tout deux crée le 19 février du 1982, et Sousse Nord et Sousse Sud tout deux aussi crée le 11 février 1976.
La population de son municipalité a atteint vers les 173 047 habitants durant l’année de 2004.et depuis 1988 Sousse Médina est inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco.
On peu trouver des noms semblables à celui de la ville dans d’autres pays comme en Libye et au sud du Maroc, ce qui signifie rief c’est-à-dire les nomades ou encore les campagnards. Ici, le nom Sousse est toutefois attribué à une ville que à l’époque est signe de sédentarité et de puissance.
La cité, est durant trois mille ans d’histoire, a été conçu comme un patrimoine architectural et historique de richesse incomparable gardant sa grandesse entre les remparts de sa Médina ; le ribat, la grande mosquée, le musée archéologique et aussi les sites historiques surprenants des Catacombes qui son d’exceptionnelle beauté les souks de sa médina qui adopte des boutiques destinées aux touristes et aux visiteurs du pays, et la promenade dans ses ruelles très plaisantes et sinueuses.
A part ses monuments, la ville possède d’autres atouts pour séduire son visiteur comme son doux climat méditerranéen, sa zone touristique dotée de splendides hôtels luxueux, ses activités bien riches, sa station balnéaire et ses discothèques qui font d’elle une destination bien privilégiée.
La Médina :
Tout comme celle de Tunis, La médina de Sousse, est classée au patrimoine mondial de l’Unesco .l’emplacement de la principale mosquée est l’un des éléments qui la distinguent, en effet il ne se situe pas au centre de la ville. Comme le ribat, la ville était chargée de protéger le bassin artificiel de l’arsenal, et c’est pour cette raison qu’elle possède une allure militaire.
Le ribat à était bâti durant le règne des Aghlabides en 821et en 859, après l’édification des murs la ville perdit peu à peu sa fonction militaire. A l’étage se trouve une petite mosquée tan disque le sous-sol est aménagé en plusieurs magasins et locaux. L’entrée de la médina est flanquée de deux piliers conçue comme une double porte de style corinthien, et c’est se qui leur permet avant de bloquer l’accès à la forteresse. Quant à la Kasbah, elle date depuis l’année 844 et se situe dans la partie la plus haute de la médina. Plus tard et durant l’année 853, un phare de trente mètres de hauteur à était bâtis sous le nom du souverain aghlabide Ziadet-Allah le premier. Enfin, son musée archéologique est logé dans ses murs à partir de 1951.

Les remparts se situe tout autour de la médina, flaqué de barlongues ou de tours carrées et les pierres sont posées en horizontales assises avec une interaction de joint, intégrant la Kasbah du coté occidental, couronnés de merlons bien arrondis et percés par divers entrées composés d’arcs outrepassés et brisés, inscrit dans un cadre rectangulaire paré de pierre et repose sur des pieds bien droits et enfin, la partie supérieure est occupé par un chemin de ronde.
Du coté de la porte de Beb El Bhar, les murs se caractérisent par la présence de deux séries d’arcades précisément dans la partie supérieure, voûtées bien superposées, ouvertes sur l’intérieur de la ville et prolongé sur une vingtaine de mètres.
Port El Kantaoui :
L’air oriental de la médina est complété par le célèbre port d’el Kantaoui, qui a était agrandi à partir de 1899 et plus au nord s’étend la nouvelle ville qui a été construite sous le protectorat français et caractérisée par ses larges rues et sa promenade qui domine la mer où s’alignent les hôtels en direction du fameux port, qui attire un énorme nombre de visiteurs, et qui a permis à l’industrie touristique de prendre son essor. Dès cette époque, la cité est devenue l’une des plus importantes régions touristiques de toute la Tunisie. Dans cette station intégrée, on trouve tout ce qu’un vacancier peu en avoir besoin pour passer un agréable séjour ; golf, marina, cafés, commerces, restaurants, poste de police, bureau de poste, pharmacie… une vaste variété d’hébergement est aussi disponible comme les appartements, les villas de style mauresque ou aussi de bungalows…

Plus d’information sur le Guide touristique de Sousse

La grande mosquée:

La grande mosquée de Sousse à été bâtie entre l’an 850 et 851 par le souverain aghlabide Aboul Abbas premier, et cette information est d’après l’inscription qui figure sur la façade intérieure en style Kufi.
C’est en trois étapes que la salle de pière de la mosquée a été agrandie, la première est entre 894 et 897, en direction du mur situé à la « gibla ». Contrairement à l’opinion de Creswell de la première moitié du dixième siècle, le pavillon est coiffé d’une coupole qui se situe à l’angle nord du bâtiment et qui tient lieu de minaret, fu ajouté ultérieurement. Et cette coupole, en effet a été mentionné dans dans la biographie du juge soussien El Hassan Ben Nasr El Soussi : « À la période du marché annuel, lorsque les Kairouanais venaient au ribat, il avait l’habitude de s’asseoir sous la coupole (kouba) de la Grande Mosquée de Sousse à partir de laquelle on appelait à la prière et d’où on dominait les portes permettant l’accès à la mer. Lorsqu’il voyait un homme venir avec un jeune à ses côtés, il le laissait venir. Si le jeune était avec son père ou un autre parent, il le laissait passer