Hammamet

Hammamet est une très belle ville touristique, c’est un véritable pôle d’attraction aussi bien pour les tunisiens que pour les touristes. Considéré comme un paradis sur terre qui propage son parfum de fleurs de jasmins et d’orange. Ancien petit village de pêcheurs et de cultivateurs devenue moderne grâce à ces hôtels de standing, ses bars, ses restaurants, ses activités et surtout ses belles plages de sable fin et dorés. Elle est désormais la destination touristique par excellence.

Hammamet
Situé à 63km au sud de la capitale Tunis, à l’entrée du cap bon, elle offre à ces visiteurs la douceur de vivre et de se rafraichir. Ses paysages, sa situation géographique ainsi que son caractère balnéaire lui ont permis d’avoir une réputation mondiale.
Cette ville offre à ses visiteurs une hôtellerie de première classe avec des luxurieux complexes hôteliers de premier ordre ainsi que des hôtels de classe économique et des clubs.

Revenant à l’histoire de Hammamet ; En effet, les Romains occupent deux sites. On pense que ses deux derniers sont d’origine Punique. Au XIIIe les Arabes ont construit un fort et une petite ville nommé Hammamet (qui signifie « Bains » ou « Colombes » sa dépond de la prononciation). Le fort est remplacé au XVe par la Casbah et la Médina. Et après durant le XVIe, les Espagnols l’ont fortifiée avant de retomber aux mains des Turcs.
La ville reste dans son ensemble loin des invasions et des batailles. Et avec la construction d’une voie de chemin de fer de la part des protectorat français, elle prend réellement un essor et devient une station balnéaire, grâce à ses grandes plages aux sable fin et à sont climat doux.

C’est en construisant une majestueuse résidence durant les années 20, le milliardaire roumain Georges Sébastien l’a fait connaitre au reste du monde. Cette villa était en effet le lieu de rencontres de plusieurs artistes et écrivains étrangers tels que Georges Bernanos, Paul Klee et André Gide. Puis elle est devenu un Centre culturel dans le quelle fête chaque été le Festival international de Hammamet.

La médina :

La médina de Hammamet est considéré la structure urbaine la plus ancienne de la ville, elle est avantagé d’une situation stratégique au bord de la mer. Et c’est ce qui fait d’elle une cité originale. Son ordre spatial reflète des caractéristiques qui régissent la société Arabo-musulmane et traduit l’inspiration de ses modes de vie. La médina est en effet entourée d’une enceinte murée et renforcée par une citadelle nommé « la kasbah » construites de murs épais et élevés contenant trois portes par lesquelles l’antique ville communiquait avec l’extérieur édifiée d’un fort construit par les arabes au XIIème Siècle, ainsi que des tours, situées à distances égales, enclavées dans la muraille. Le principe fondamental de son organisation spatiale est fondé sur la séparation nette entre la vie publique et la vie privée.

La Kasbah, est en fait une ancienne caserne de la Légion. On y accède soit par l’ancienne porte de la Mer nommé Bab el-Bahar, soit par le souk, Restaurée en 1977 – 1979, la cour ne contient que quelques arbres, le marabout de Sidi Bou Ali et trois canons non datés et non montés.
Du haut des remparts, on jouit d’une vue plongeante sur les terrasses de belles villas à la proue de la médina, c’est un panorama qui fait d’elle une cité unique. La mer omniprésente caresse les remparts de la ville d’où l’on peut admirer un couché de soleil doré et romantique.
A l’intérieur, ses ruelles sont tortueuses, contenant des maisons éclatantes de blancheur, rappelant au visiteur les souvenirs et la nostalgie des jours passés, où retranchées du monde extérieur, plusieurs familles qui y vivaient, travaillaient et célébraient leurs petites fêtes à l’intérieur de la cité.

Yasmine Hammamet :
Situé au sud le la ville, dans lequel on trouve un port de plaisance situé au cœur de la station balnéaire développé à la fin des années 1990 intégrée sur le model de port El-Kantaoui de Sousse.
Conçu par la Société d’études et de développement d’Hammamet-Sud, elle s’étale sur 277 hectares avec un front de mer d’environ quatre kilomètres.
A l’origine, elle devait offrir une capacité de plus de 24 000 lits, dont 14 000 d’entre eux en hôtels et 10 000 en appartements. Désormais, elle n’a pu atteindre que 46 hôtels, c’est-à-dire 19 000 lits, dont 80 % en 5 et 4 étoiles et 2 000 unités résidentielles, d’une capacité de 11 000 lits, constitués de villas, bungalows et appartements.
Elle contient aussi la médina arabe, avec ses remparts, ses souks, son habitat traditionnel, et un parc à thèmes (Carthage Land) et un centre de conférences. Ainsi que deux casinos, une espalanade avec ses galeries commerciaux, sept centres de thalassothérapie, des espaces verts et des centres d’animation.
Une salle polyvalente de 2 000 sièges était en cours de réalisation En 2009. Deux terrains de golf(Yasmine et Citrus) se trouvent à cinq kilomètres de là et pour fair un réel atout, la construction de cinq à six autres parcours est envisagé par les professionnels du secteur.
Sa « Marina » cœur de la station, se caractérise par la multitude de ses restaurants et de ses cafés. On s’y balade en journée comme en soirée dans son quais agrémenté de verdure qui offre au visiteur une agréable promenade, pour s’imprégner de l’atmosphère chaleureuse et détendue qui y règne pendant toute l’année. La cité a ainsi conservé un certain charme relatif à ses racines avec ses souks d’étoffes et de parfums, sa médina d’architecture typiquement tunisienne, et son habitat traditionnel.
Hammamet se possède aussi de somptueuses villas en bord de mer, de duplex ou aussi de bungalows, d’appartements luxueux, offrant ainsi un vaste choix immobilier.
Mis à part l’air nostalgique, Hammamet est une concentration de divers lieux de plaisance comme les cafés, les boites de nuits, les restaurants, les discothèques pour commencer ou finir vos soirées durant la saison estivale. Cette agréable ville vie pleinement ses nuits et ses quartiers vivent l’été en ébullition. Ses touristes viennent chercher la plaisance, l’aventure et la joie de vivre…

.